in Edition

Même si la Saison Un s’est plutôt bien passée (on n’a pas de perte et on a même un léger bénéfice), ça ne payera pas, comme nous l’avions souhaité, la production de la Saison Deux. On envisage donc de changer la politique de prix de Ding Dong Paper.

En gros, on a besoin de 5000€ pour produire une saison et ça sert juste à payer les 12 artistes et imprimer leurs 12 illustrations en 150 exemplaires. Ça ne comprends pas un salaire éventuel, même symbolique, que l’on pourrait se dégager avec François, mon associé dans cette histoire.

Une discussion avec Olivier Mallue (sur plein de sujets mais aussi à propos de Ding Dong Paper) m’a un peu fait réfléchir à notre entreprise sur le moyen et long terme. Et la conclusion est super simple:

OK, c’est cool de ne pas être « trop trop chers » mais au final, si on n’arrive pas à stabiliser le truc, à payer au moins la saison suivante et à se prendre une petite dringuelle pour s’acheter une bière ou deux, on va s’essouffler et on ne dépassera probablement pas la Saison Trois.

Et ça serait vachement dommage parce qu’on croit vraiment en ce projet.

Si on reprend un peu les bases qu’on avait jeté avec François au début du projet, en août 2014, nos intentions étaient (et sont toujours):

  • Proposer à un large public autre chose que les images du Brooklyn Bridge vendues chez IKEA et tirées à plusieurs milliards d’exemplaires.
  • Vendre les images, numérotées et signées par les artistes, à un prix abordable.
  • Faire connaître des artistes, qui sont probablement connus dans les sphères du design ou de l’illustration, mais peut être moins ailleurs.
  • Favoriser l’abonnement. Donc acheter les 12 d’un coup! Moins cher! Douze d’un coup! Moins cher!
  • Avec en bonus la possibilité, parmi ces 12, d’offrir des images à sa meilleure amie ou à Papy pour la Noël.

Pour l’instant, une image Ding Dong Paper coûte 25€ + FDP (ça veux dire Frais De Port). On envisage donc d’augmenter le prix à l’unité, garder un prix super alléchant pour la formule en abonnement et offrir les frais de port pour tout achat. Je reviendrai sur les « nouveaux tarifs » dans un prochain post, là on fignole, on écrit, on boit des cafés, on discute et on fait des tableaux Excel pour définir les nouveaux prix.

Voilà, c’est le début de notre réflexion, n’hésite pas à déjà me dire sur Twitter, Shapchap ou ailleurs autour d’un café, si ça te dit d’acheter un abonnement complet ou si tu préfères en acheter seulement quelques-uns par-ci par-là à un tarif plus élevé. Sinon, tu peux aussi suivre DDP sur Twitter ou Instagram et nous le dire là bas.

Photo © Charles Loyer. Extrait de étapes.

Laisse moi un mot ou deux.

Comment