Categories
Note Process

Ecrire c’est vivre deux fois

Ce matin j’ai posté cette photo d’une partie de mes carnets de 2020 et Yannick Schutz est venu taper sur l’épaule de mes messages privés sur Instagram pour savoir ce qu’il y avait dedans. Ce ne sont pas des Morning Pages (je n’ai toujours pas écrit ce petit article que j’avais promis il y a quelques mois — mais ça arrive), ce sont plutôt des carnets de travail, qui contiennent des notes, des collages, une serviette, une idée, un autocollant, beaucoup de dates tamponnées, des dessins sans regarder ou des dessins de projets futurs.

J’en avais partagé un extrait il y a quelques mois.

Il m’a ensuite montré deux images de ses carnets à lui et en lisant les quelques mots qui étaient visibles, des notes sur un modèle de film argentique pour son appareil photo et des mots sur l’océan, j’avais l’impression de vivre le même moment que lui quand il les avait écrits. Avec le recul c’est effectivement ce qu’il se passe constamment quand on lit les mots des autres, on revit leurs moments, donc rien de nouveau sous le soleil, mais c’est la première fois que je me suis dit:

Ah mais écrire, c’est vivre deux fois.

Ma première réaction à la sortie de cette phrase c’était de me dire Waouw quel génie de sortir ça comme ça, spontanément. Mais j’ai vite remis mes pieds sur la terre ferme et l’effet de surprise n’a duré qu’un temps. Il faut toujours vérifier ses coups de génie sur Google, c’est plus prudent, parce que c’est sûr et certain qu’une phrase aussi évidente, voire pompeuse, a probablement déjà été écrite. Et effectivement.

Créer c’est vivre deux fois

Albert Camus

Pour aller plus loin, comme disent les livres, voilà une petite explication des mots d’Albert.

Sinon, merci Yannick pour la discussion de ce matin et les images de tes carnets qui m’ont inspiré ce post, qui fait partie d’une série de un seul article, intitulée #noteback, dans laquelle je partagerai régulièrement l’intérieur de mes carnets.

1 reply on “Ecrire c’est vivre deux fois”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.