Categories
Note Process

Premier journal. Nouveau journal.

Le nouveau et l’ancien journal.

Depuis le 21 novembre 2019, j’ai tenté de prendre une nouvelle habitude. Tout noter et tout écrire — enfin, le plus possible — tous les jours. Quelques extraits ont trainé sur Instagram ou dans ce précédent article et j’ai réussi à garder le rythme, de faire un peu, parfois beaucoup, mais tous les jours.

C’était aussi l’occasion de tester un nouveau modèle de carnets, le Zequenz, qui a un format intermédiaire, que je n’ai pas pu retrouver chez Moleskine ou Leuchtturm1917, tant dans la taille (plus ou moins 18cm x 12cm) que dans le nombre de pages (280).

La dernière entrée date du 9 février 2020, ça équivaut à 80 jours. Et 80 jours c’est une bonne durée pour faire le tour d’un carnet comme pour faire le tour du monde selon Jules Vernes. Deux mois et 18 jours pour remplir 280 pages de collages, de petits textes, de comptes rendus, de mes journées, de petits poèmes mais surtouts beaucoup de dessins de tasse de café, voire même une tentative de dessin avec du café.

J’ajoute le tag #noteback ici en dessous et je posterai sans doute plus régulièrement des extraits de cette nouvelle pratique, que je mets en place surtout pour me souvenir de choses, parce que finalement c’est vraiment ça l’enjeu, la mémoire (et le tour du monde).

Voilà quelques extraits du carnet que je viens de finir. Le nouveau est déjà bien entamé.

T’as remarqué que #noteback c’est un jeu de mot avec Notebook et Back, comme si on était en train de looking back dans les notebooks?