Categories
Ecrire Note Process

Prévoir l’imprévu

Les pièces s’emboitent, petit à petit, les Morning Pages s’écrivent jours après jours, mi-myself-and-I et mi-tornades d’idées pour essayer de trouver le sujet auquel je pourrais accrocher quelques mots pour publier l’article du jour ici.

Et donc tous les jours je me mets en condition pour avoir de nouvelles idées, j’ai des projets qui se construisent petit à petit dans les carnets, en buvant du café, il est à peine 6:00, il est encore tôt et il reste plein d’heures pour faire avancer ces trucs-là.

La routine que je cherche à installer se met en place, et on est prêts à faire des choses.

Par contre tu dois quand même cocher quelques cases d’abord. Conduire un·e enfant à l’école ou faire une répétition ou passer au bureau ou monter un podcast ou tu sais pas, mais tu sais qu’en rentrant tu vas écrire ces quelques mots qui te manquent, ou dessiner ce que t’as en tête depuis le matin, ou peu importe. Tu sais que tu auras ce truc à faire quand tu auras fait tout ces trucs.

Et puis tu te mets au volant de ton véhicule mais il ne démarre pas.

Bon, c’est pas une catastrophe non plus, l’enfant a une grand-mère pas loin qui peut dépanner et qui la conduit à l’école, ton assurance t’envoie un dépanneur dans la demie-heure qui fait démarrer la grand-mère haha non qui fait démarrer ton van en 10 secondes, comme par magie (enfin, avec ses gros câbles électriques quand même) et puis tu vas au garage et tu attends ton tour parce que ta batterie, il faut la changer.

Et là il est 13:00.

Et t’as rien pu faire en attendant, même pas écrire deux ou trois lignes dans iA Writer, parce qu’en plus de ton van, c’est ton téléphone qui n’a plus de batterie. Et que dans la précipitation tu n’as même pas pris ton fameux carnet, celui avec lequel tu bassines tout le monde depuis des mois. Bref. Une journée qui ne marche pas exactement comme elle aurait dû.

Et puis, en plus de tout ça, je ne vois même pas bien où je veux en venir avec cette histoire. Sauf peut-être que

et c’est le moment astuce

en plus de ta routine quotidienne, si tu veux vraiment publier un truc tous les jours, tu devrais mettre en place un plan d’évacuation d’urgence et avoir deux ou trois articles d’avance.

Oui voilà, avoir des issues de secours, des articles déjà prêts, pour le repos de ton repos et pour ne pas trop accumuler de pression. Parce que finalement ce genre de mésaventures c’est la vie, et que la vie, c’est fréquent. La vie, c’est tous les jours même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.