Categories
It It Anita Musique

It It Anita, making of “More”

English version on Luik Stories

On a sorti notre album “Sauvé” le 2 avril 2021, il y a donc tout juste deux mois. C’est le moment idéal pour poster un petit retour sur la conception du clip de ”MORE” sorti le même jour. Ce texte est écrit par Maureen, avec qui j’ai eu la chance de co-réaliser le clip.

Je crois que c’est parti d’un message de Damien sur le Slack du style “T’es chaude on fait un clip pour MORE. C’est pour dans deux semaines.” J’ai évidemment répondu “Allez!”

Le pitch de départ c’était: une idée simple et efficace. On a très vite voulu péter des trucs parce que ça parle de surconsommation et il fallait quelque chose de fort au climax comme le morceau est construit en montée. Puis si possible avoir un deux roues motorisé pour faire un clin d’œil au break moto que Mike joue à la guitare à 01:40. Les idées ont fusé dans tous les sens. Mon persona de prod a pensé “Ok, on a peu de temps, on peut pas partir dans des délires qui nous demandent plus d’un jour de tournage”. Il fallait donc que nos différentes scènes puissent se tourner dans un même périmètre. 

Par je ne sais quelle manigance céleste, je repense à cette roulotte dans laquelle on traînait avec mon frère pendant nos années de glande adolescente. Ca faisait des lustres que j’y étais pas retournée donc aucune garantie qu’elle s’y trouve toujours. Je demande alors à ma mère de vérifier car elle habite encore dans le coin et là elle me répond “quelle roulotte?” (J’avais au moins la confirmation que notre planque de l’époque était parfaite). Pas le choix donc, deux jours après je fais l’aller-retour. La roulotte était bien là, elle n’avait pas bougé d’un centimètre mais elle était encore plus belle que dans mon souvenir car la nature avait continué de gagner du terrain. Sur le moment c’était une évidence, il fallait qu’on tourne là – puis mon côté pratico-pratique était ravi car on avait à portée de main cette roulotte mais aussi un champ, un bosquet, un terrain vague et la maison familiale pour la pause lunch. Il fallait maintenant partir du lieu pour construire l’histoire avec ces différents éléments.

Deux potes en campagne qui zonent, se font chier, cassent des trucs et qui avec l’adrénaline finissent par se pécho. Bon bah on avait plus qu’à trouver ces deux potes partant pour un dimanche champêtre et rock devant notre caméra. (ah oui et trouver des trucs à casser). Dans l’équation il restait encore beaucoup d’inconnues : les acteurs, mais aussi la météo (qui chacun sait, en Belgique, en mars…), le fermier à qui appartient le terrain qu’on n’a jamais pu joindre pour avoir une autorisation qui pouvait débarquer à tout moment pour nous mettre un coup de chevrotine et toutes ces choses comme un éclat de verre dans la caméra ou dans l’oeil qui pouvaient faire que ce tournage parte complètement en couille. On peut dire que la chance a été de notre côté. Et je me permets de quoter Orelsan : Si tu veux faire des films, t’as juste besoin d’un truc qui filme. J’ai été assez soulagée quand on a dit “It’s a wrap” mais on n’était pas encore au bout du chemin.

Finalement entre le scénario et le résultat final il ne reste plus que le stricte minimum. Déjà parce que sur le tournage on s’est laissé porté par l’énergie du moment et on était assez confiant·e·s d’avoir suffisamment de plans intéressants même si on a laissé tomber près de la moitié des scènes. Idem au montage, certaines séquences filmées ont sauté parce que plus qu’une histoire qui va d’un point à un autre en passant par telle ou telle étape, c’est une ambiance générale et une montée qu’on a voulu construire. Mais comme je le disais, l’essentiel est toujours là. Comme il s’agit d’une coréalisation entre Damien et moi, on a voulu se coller tous les deux au montage (au même titre qu’on se passait la caméra sur le tournage). C’est, je crois, une chose peu orthodoxe à faire dans la discipline, surtout sur une vidéo si courte, mais je pense qu’on a réussi à y insuffler le meilleur de chacun·e. On s’est chacun·e chargé·e d’une partie et l’autre venait y faire des ajustements, proposer des idées, etc. Comme forcément, il a une autre connaissance que moi du morceau, son apport sur la rythmique du montage a aussi été considérable. Et puis il a dealé avec mes phases de doutes et de stresse et ça aussi, c’est considérable.

Une fois accordé·e·s sur le montage final (et m’être arraché les cheveux sur un étalonnage approximatif car c’est clairement pas mon métier), j’étais contente mais pas entièrement satisfaite et impossible de trouver pourquoi. On prépare l’upload avec la vidéo telle quelle, de toute façon à un moment il faut lâcher l’affaire, accepter que sur une réalisation quelle qu’elle soit on a toujours l’impression que c’est pas fini et qu’on pourrait sans doute faire mieux et de toute façon la deadline approche. Jusqu’à me réveiller à 5h du mat à quelques jours de la sortie… Il faut tout passer au format 4:3 (c’est le format d’image que j’ai toujours préféré faire avec une petite Hi8 qu’on m’a longtemps prêté). Ca a plus de sens avec la façon dont on veut raconter cette histoire – d’ailleurs c’est frappant au moment de recadrer les images que c’est comme ça qu’on avait filmé (inconsciemment) et que rien d’intéressant ne se passait sur les bords. Alors ça dégage, on resserre tout et on se retrouve enfin à la bonne distance de nos personnages. On est avec eux. Damien est du même avis. C’est bon, cette fois, on lâche l’affaire.

Voici le résultat :

Ce texte a d’abord été écrit pour Luik Stories.
Et tu peux écouter ou acheter notre album “Sauvé” en cliquant ici.

Abonne toi à Ma Petite Lettre, ma newsletter (quasi) hebdomadaire.

Categories
Luik Music Musique

Luik Music Label Night

Le 22 mai avec Luik Music on a organisé une soirée de concerts + talks, en collaboration avec des étudiants de l’ULB, au Reflektor à Liège. Grosse mise en place, gros budget, en tous cas pour une structure comme la nôtre, cette soirée portée principalement par Juliette de Luik Music, n’était malheureusement pas ouverte au public « AFK »* mais elle est disponible en replay sur Twitch.

Au programme on avait les concerts de Jeremy Walch et sa pop de slacker, Endless Dive en mode post rock gros son frisson, et enfin Bothlane avec son kit de batterie et ses synthés modulaire. Le son et l’image sont impeccable — Big up à Diana Vos et son équipe de feu pour ce rendu foufou — donc clique sur la vidéo juste en bas pour écouter voir.

On avait aussi trois « Twitch Talks » durant lesquels Juliette menait la danse entre Margaux de Court-Circuit, qui nous a parlé de la structuration des projets musicaux, Augustin de Mélodyn qui lui raconte un peu des histoires de booking et de management, et pour clôturer, Yannick nous enchaine les métiers plutôt « techniques » autour de la production d’un disque.

Alors je suis nul j’arrive pas à embed le lecteur Twitch mais on va faire semblant que ça marche. Il suffit de cliquer là:

Avec ma gueule on a aussi un peu parlé de booking et management dans le Talk #2 avec Augustin. Et puis pour compléter, Christophe Dehousse était là pour faire des photos de la soirée. Certaines d’entre elles sont aussi visible sur le site du Focus Vif, qui nous a fait le plaisir de publier un petit compte-rendu.

Pour terminer, j’avais des chaussettes qui piquent les yeux.

* Note

La référence pour « AFK » c’est « Away From Keyboard » — tirée du film « TPB AFK: The Pirate Bay Away From Keyboard« . On en parle dans le dernier épisode de Amour, Gloire & Chips & Internet.

Categories
Luikster Musique

Endless Dive, tournée française, Concours Circuit, Luik Records et playlist.

Samedi 8 décembre 2018 c’était la Finale du Concours Circuit 2018 et j’y avais été invité en tant que jury. Pour flatter mon égo encore plus fort, Pablo de Court-Circuit (mais aussi dans Rince-Doigt) m’avait offert la possibilité de remettre un Prix Luik Records, dont le contenu a été flou jusqu’à la dernière minute. On avait écrit dans la description de ce prix: accompagnement. Ça ne veut rien dire.

Bref, ce soir-là, les concerts de Glauque, LoKa and the Moonshiners, Saudade, SOROR et Endless Dive se terminent, on délibère entre professionnels (du monde professionnel de la musique professionnelle) et hop, parmis tous les autres prix, je remets le mien à Endless Dive, qu’ils acceptent avec le regard aussi flou que la description accompagnement qui avait été annoncée.

Le lundi qui suit, j’écoute l’album (prévu un mois plus tard – et qui est une petite tuerie post-rock), on se revoit durant la semaine pour définir ensemble le mot accompagnement, et les gars sont tellement cools, leur album est tellement super et leurs concerts sont tellement fous, que je leur propose le full monty (comme on dit chez les pompiers).

Ils acceptent et c’est parti. Courant janvier, de notre côté, on bosse à fond sur la recherche de nouveaux concerts, on se sert d’une proposition à Paris comme point de départ d’une tournée française (qui a lieu en ce moment même, du 1er au 7 mars), on avance sur le management, le publishing, on prépare au mieux la sortie de l’album et eux, de leur côté, ils font des concerts de fou furieux. Ils passeront bien près de chez toi à un moment donc n’hésite pas à les choper.

Dans un registre plus casanier, tu peux aussi les écouter depuis ton salon (ou ton bureau) et tu peux aussi écouter les morceaux qu’ils ont sélectionnés pour notre nouvelle playlist « Select » (qui sera confiée deux fois par mois à des artistes ou des membre de la famille Luik étendue). C’est ici, sur Spotify ou Deezer. Tu vas pouvoir passer presque trois heures avec leurs morceaux préférés et n’oublie pas de t’abonner pour que Spotify te prévienne quand on fait la mise à jour de cette playlist.

Voilà l’album « Falltime » sur la plateforme de ton choix.

Et pour te convaincre, Mowno en dit du bienGoute Mes Disques en dit des choses à peu près bien si on choisi bien son camp, et Totoromoon raconte des choses super.

Liens utiles pour soutenir les petits producteurs:
Le double vinyle « Falltime »: https://endlessdive.bandcamp.com/
Endless Dive sur FB: https://www.facebook.com/endlessdive
Endless Dive sur IG: https://www.instagram.com/endless_dive
Endless Dive sur Spotify: http://bit.ly/ENDLESSDIVE
Luik Records sur FB: https://www.facebook.com/luikrec
Luik Records sur IG: https://www.instagram.com/luikrec
Luik Records sur TW: https://www.twitter.com/luikrec
Luik Records sur Spotify: http://bit.ly/LUIKHITS

Categories
It It Anita Musique

Mardi 13 nov. 2018 – It It Anita – Angoulême, Le Mars (France)

Rendez-vous à 9h30 dans le « lobby » de l’hôtel pour démarrer rapidement et arriver au plus vite à Angoulême pour voir les copains Lysistrata et Klem, leur tour manager, qui nous a concocté cette date en dernière minute. Tout est prêt, la soirée commence avec Lysis qui fait son dernier show avant un break de 6 mois pour bosser sur le nouvel album, on enchaîne, le public est super nombreux et super chaud. Encore une fois beaucoup trop d’amour à donner et à recevoir, des autographes sur des faces avant de disques ou des dos de vraies personnes. On dort sur place, à l’étage, on a le droit de boire un ou deux petits coups en plus que d’habitude.

Journal de tournée avec It It Anita en autom  2018. On passe par la France, l’Espagne et l’Angleterre. À lire en entier sur Frontstage, le blog musique du Soir.

Categories
It It Anita Musique

Lundi 12 nov. 2018 – It It Anita – Paris, Le Klub (France)

Première journée. Excitation. On passe par Machelen pour charger Bert (from The K., Onmens, Kapitan Korsakov) qui sera notre batteur sur cette tournée franco-espagnole. Ce soir on joue avec un groupe qu’on aime beaucoup sur papier mais qu’on a encore jamais vu en vrai, Équipe de Foot ( <3 ), et un un autre projet, solo-noiso-electro Emboe. Une bien belle première soirée dans un Klub plein à craquer, des gens en amour, une bière de fermeture de bar, un kebab de fermeture avec un match de boxe en fond télévisuel accompagnés d’une invitée de prestige, Manon Lepomme, et enfin une chambre dans un hôtel Formule1 dont la température ambiante avoisinait les 80° Celsius.

Journal de tournée avec It It Anita en autom  2018. On passe par la France, l’Espagne et l’Angleterre. À lire en entier sur Frontstage, le blog musique du Soir.

Categories
Luikster Musique Podcast

The Word Radio. Luikster 005 with Teen Creeps

Voilà le show d’avril enregistré pour The Word Radio avec Teen Creeps. Une selection de musique bien, avec même des choses exclusives qui ne sont encore jamais passées sur une radio. Tu peux retrouver le mix sur Mixcloud (le player est juste en dessous de ce paragraphe) mais il existe aussi une playlist avec les tracks qu’on a passés, si tu préfères écouter sur Spotify (et abonne-toi).

J’ai invité Bert de Teen Creeps pour un tour de disque parce que deux choses, l’une. D’un, leur disque « Birthmarks » vient de sortir, le 6 avril dernier, et il est super, avec son son influencé par les 90’s (je sais pas si tu connais Nirvana) mais en même temps bien dans l’air du temps. T’as qu’à l’écouter tu verras. Et puis de deux, ils m’avaient demandé, il y’a quelques mois, d’illustrer la pochette de l’album et je leur ai fait une selection parmi mes photos d’un truc qui pourrait convenir à des « Monstres Adolescents ». Et voilà, quelques mois plus tard, encore un de mes photos en pochette d’album (je dis « encore », mais les autres, ce ne sont jamais que mes propres disques avec It It Anita).

En parlant de It It Anita, on a aussi diffusé en exclusivité le prochain single, qui sort le 25 avril sur le label XXX [on l’a pas encore dévoilé]. C’est assez cool, ça veut dire qu’on recommence à tourner, à faire de la musique, à rester assis six heures dans un van pour aller jouer 50 minutes à l’autre bout de la France ou des Pays-Bas et c’est ça qui est super. On va même aller faire ça au Canada avec nos amis Lysistrata. Mais c’est une autre histoire qu’on te raconte bientôt, t’as qu’a aller t’abonner à notre mailinglist, ici même.

L’autre fil conducteur de l’émission c’est les deux soirées spéciales « Luik Records » qui vont avoir lieu dans les prochain•e•s jours•semaines. D’abord au Houtain Rock Festival, vendredi 20 avril, avec Lenny Pistol, Jeremy Walch, Bonne Aparte, The Psychotic Monks et Everyone is Guilty (et puis le samedi il y aura aussi Blondy Brownie). Ça va se passer près de Liège et ça va être foufou, viens viens. La deuxième fête ça sera à Arlon, pour les Aralunaires, le 6 mai, avec Jeremy Walch, Annabel Lee et Monolithe Noir. Note que le 6 mai ça sera aussi la date belge exclusive de It It Anita aux Nuits BotaniqueVoilà des liens sponsorisés:

Note aussi qu’en fin d’émission on a passé un morceau de FLOWERS, la dernière petite pépite sortie sur Luik Records. Deux filles qui font un slow/stoner/core batterie/guitare/cris. Va écouter c’est (caballero et) sensas’ -> Bandcamp (et bientôt partout ailleurs aussi).

Un (beau) disque (rose).

Voilà la tracklist, j’espère que ça te plaira. J’ai ajouté des liens pour acheter les disques de ma paroisse, si tu veux aider la musique indépendante locale (et bio). Maintenant va-t-en dans le soleil faire des choses, comme par exemple écouter cette émission dans un parc ou dans un jardin en mangeant des glaces à la clope, si tu essayes d’arrêter de fumer.

Tracklist: The Word Radio. Luikster 005 with Teen Creeps

  1. Teen Creeps – Sidenote
  2. No Age – Send Me
  3. Fugazi – Turnover
  4. The Garden – Who Am I Going To Share All Of This Wine With?
  5. Speedy Ortiz – Tiger Tank
  6. Bonne Aparte – Knife (STREAM/BUY)
  7. Ping Pong Tactics – France
  8. The Microphones – Where It’s Hotter Pt. 3
  9. Daniel Johnston – Last Song For You
  10. Woods – Rain On
  11. The Villejuif Underground – Rock’n’Roll 80’s Violence
  12. Chad VanGaalen – Burning Photographs
  13. The Feelies – Crazy Rhythms
  14. Deerhunter – Helicopter
  15. Lenny Pistol – Clean & Clever (YouTube)
  16. Kevin Morby – Come To Me Now
  17. Teen Creeps – Good Intentions
  18. Jeremy Walch – Bill
  19. Blondy Brownie – Vilain Tigre
  20. Sandy Alex G – Bobby
  21. Everyone is Guilty – Mother
  22. Eels – Today is the Day (live acoustic on Marc Maron WTF podcast)
  23. Big Star – Femme Fatale
  24. Baby Galaxy – Mighty Night
  25. Hypochristmutreefuzz – The Spitter (STREAM/BUY)
  26. Fornet – Moonlit
  27. The Psychotic Monks – It’s Gone
  28. It It Anita – Another Canceled Mission
  29. Women – Black Rice
  30. Flowers – Silver (STREAM/BUY)
  31. Brutus – Bye Julia
  32. Teen Creeps – Hemispheres
Categories
Luikster Musique Podcast

The Word Radio. Luikster 003: Post-Valentine’s Day with Camille Loiseau

Voilà le show enregistré pour The Word Radio avec Camille le lendemain de la Saint-Valentin, avec de la musique toute jolie. C’est sur un Mixcloud mais j’ai aussi une playlist avec les tracks qu’on a passé, si tu préfères écouter sur Spotify (et abonne-toi, ça fait plaisir).

Le jour et l’heure ont changé, maintenant c’est vers le deuxième jeudi du mois en après-midi, de 13:00 à 15:00. C’est apparement un peu plus porteur que le samedi soir comme créneau horaire — pas sûr que les gens écoutaient vraiment la radio le samedi soir. Tu pourras donc te délecter de nos petites douceurs pendant que tu bosses, c’est trop chou. Et je vais continuer à trouver des super personnes pour m’accompagner sur ces émissions.

Cette fois-ci c’est Camille Loiseau qui s’est jetée à l’eau, un peu en dernière minute, pour nous sortir une sélection qui passe par des choses un peu expérimentales, des rythmes africains ou brésiliens complètement fous ou des beats bien chauds. Je crois qu’on s’est pas mal débrouillé sur ces deux heures. Tu remarqueras même que juste après le premier morceau, on a laissé un blanc de quelques secondes, pour qu’un ange passe. Saint-Valentin, Cupidon, tout ça. Tu sais, Cupidon, le dieu de l’amour, qui se métamorphose en ange, machin.

Tu peux aller voir les photos de Camille, elles sont à la fois belles et là-bas, Laisse-moi te montrer. Et puis voilà son Instagram et son Twitter.

Pour le souvenir, j’avais reçu Camille dans mon podcast Avec des images, si tu veux le réécouter, il est vers là: Episode 04 avec Camille et Elise.

Voilà, profite, aime, écoute, et fais des choses.

Tracklist: The Word Radio. Luikster 003: Post-Valentine’s Day with Camille Loiseau

  1. Calvin Johnson – Ode to St. Valentine
  2. Arthur Russell – Pacific High Studio Mantras
  3. WU LYF – Such A Sad Puppy Dog
  4. The Microphones – The Moon
  5. Phoenician Drive – Fat Bill
  6. Venus Tropicaux – Euphoria
  7. Sneaks – Tough Luck
  8. Jeremy Jay – Gallop
  9. Movietone – Sun Drawing
  10. Sergio Mendes – Let Me
  11. Elektro-Dschungel – Oriental Pop
  12. Suns Of Arqa – Brujo Magic
  13. Mary Afi Usuah – African Woman
  14. Africaine 808 – Ngoni
  15. Georgia Anne Muldrow – Kali Yuga
  16. Zongamin – Bongo Song
  17. Sonny Sharrock – Blind Willie
  18. Sister Irene O’Connor – Fire
  19. Baleine 3000 – The Nap
  20. Daedelus – Order of the Golden Dawn
  21. Fatima – Circle
  22. Liars – The Other Side of Mt. Heart Attack
  23. Siskiyou – Big Sur
  24. Christine Ott – Reri
  25. Bohren & Der Club Of Gore – Still Am Tresen
  26. Hello Kurt – L’ADN des derniers
  27. Ignatz – They Came and Went
  28. Le Ton Mité – Mystery Trail
  29. Aloa Input – Oh Brother
  30. Emilie Zoé – Leaving San Francisco
Categories
Luikster Musique Podcast

The Word Radio. Luikster 002: Monolithe Noir + Japan Sound

Écoute pendant que tu lis, comme si c’était une radio japonaise, la Japan Sound Radio:

On est fin janvier, c’est le moment de ma deuxième émission sur The Word Radio. Pour cet épisode, j’avais prévu depuis un petit moment d’inviter Antoine Pasqualini a.k.a. Monolithe Noir et sur le retour d’Eurosonic, dans la voiture, la semaine qui précède l’émission, une idée lumineuse le percute: on va se faire une soirée Japan Sound avec Florent Garnier et Sylvain Chauveau, tous les deux membres du collectif Ensemble 0 et spécialistes de Musiques Délicates.

Je n’y connais pas grand chose en musique japonaise mais j’avais envie de découvrir et je me suis laissé porter par la selection d’Antoine et Florent (Sylvain fût finalement empêché). Je n’avais donc rien à préparer, ce qui était plutôt une bonne nouvelle pour un fainéant comme moi, par contre en élargissant le thème à Japan related, j’ai quand même mis la main à la pâte sur trois ou quatre morceaux, histoire de justifier ma présence, et on a passé des choses un peu moins lointaines comme Blonde Redhead, Deerhoof ou Baleine 3000.

L’autre grand moment de cette soirée c’est le live de Monolithe Noir que tu peux te repasser de 58:35 à 1:31:40. Tu peux même aller voir la vidéo sur Facebook en cliquant là.

Petite info bien utile, Florent et Sylvain organisent le Delicate Music Festival le 21.04 2018 au Brass à Bruxelles et en plus des deux installations sonores de Ensemble 0, il y aura des concerts de Peter Broderick, Eloïse Decazes, Audrey Lauro et des sessions d’écoute de Pauline Oliveros et Satoshi Ashikawa.

Pour terminer, si ces deux heures de musique ne suffisent pas, voilà un lien vers l’émission du mois dernier: http://damien.cool/the-word-radio-luikster-001-psychristmas/

さようなら (Sayōnara)

Tracklist: The Word Radio. Luikster 002: Japan Sound + Monolithe Noir Live

  1. Casino Versus Japan – The Flow Of No Go
  2. Hiroshi Yoshimura – Clouds
  3. Charles Wilp – Exotic Dance Haruomi Hosono
  4. Ensemble 0 – San
  5. Kikagaku Moyo – Green Sugar
  6. Happy End – Natsu Nandesu
  7. Jim O’Rourke – Insignificance
  8. Shugo Tokumaru – Parachute
  9. OOIOO – UMO
  10. Ryoji Ikeda – Body Music [for duo], op.4
  11. Yoshi Wada – Untitled (USA)
  12. Satoshi Ashikawa – Still Park Piano Solo
  13. Alva Noto & Ryuichi Sakamoto – Moon
  14. Aoki Hayato – #1
  15. Theme Song – Kamen Rider (1971)
  16. Live Monolithe Noir
  17. Baleine 3000 – Europ
  18. Cornelius – The Micro Disneycal World Tour
  19. Blonde Redhead – Mother
  20. Deerhoof – Come See The Duck
  21. Thee Michelle Gun Elephant – Drop
  22. Melt Banana – Candy Gun
  23. Japandroids – Sex and Dying in High Society
  24. Mariah – 心臓の扉 (Shinzo No Tobira)
  25. Satoshi Ashikawa – Prelude
Categories
Luikster Musique

Playlist et Top 2017 pour Luminous Dash

Hop, c’est le moment de l’année où tout le monde se fiche un peu des « top de fin d’année de mes meilleurs trucs que j’ai écouté en 2017 » mais qu’on aime bien quand même. Et Luminous Dash m’a demandé d’en faire un, alors je l’ai fait. Évidement j’ai compilé tout ça dans une playlist Spotify parce que quand je peux perdre un maximum de temps et procrastiner, je le fait. La playlist en question, c’est celle où j’ajoute régulièrement les trucs que je trouve cool. Elle est ici (et elle fait aussi partie de la série Luikster, les playlist sélectionnées par la famille Luik Records.

Album cools
  • The New Year – Snow
  • Peter Broderick – All Together Again
  • Kevin Morby – City Music
  • Timbre Timbre – Sincerly, Future Pollution
  • Idles – Brutalism
  • Mogwai – Every Country’s Sun
  • Autisti – L’Altro Mondo
  • GNOD – Just Say No to the Psycho Right-Wing Capitalist Fascist Industrial Death Machine
  • Karaocake – Here & Now
  • Matteo Vallicelli – Primo
  • Why? – Moh Lhean
Concerts cools
  • Lysistrata at La Sirène, La Rochelle (FR)
  • K-X-P at Micro Festival, Liège (BE)
  • Ulrika Spacek at Micro Festival, Liège (BE)
  • The Psychotic Monks at La Bobine, Grenoble (FR)
  • And So I Watch You From Afar at Patronaat, Haarlem (NL)
  • La Jungle at Petin Bain, Paris (FR)
  • The Guru Guru at Zwart Goud Festival, Maasmechelen (BE)
  • FAVX at Sala X, Sevilla (ES)
  • Mannequin Pussy at La Zone, Liège (BE)
  • Moar at Scratch The Surface Festival, Antwerp (BE)
  • Shht at Scratch The Surface Festival, Antwerp (BE)
Groupes cools qu’il faut suivre en 2018

J’ai sans doute oublié des trucs parce que je ne suis pas super doué pour organiser ma mémoire, mais c’est pas grave non plus, parce que personne ne lit les top millésimes.

Et puis comme d’hab, je suis toujours dispo sur Twitter ou Instagram ou Facebook si tu veux discuter.

C’est trop tôt pour te souhaiter une bonne année mais voilà un souvenir de juin 2016: j’avais fait une playlist pour Alt-r FM.

Categories
Luikster Musique Podcast

The Word Radio. Luikster 001: Psychristmas

Parce que tu veux l’écouter, directement, pendant que tu lis, voilà, push play:

Tous les (à peu près) troisième samedi du mois, entre 20:00 à 22:00, on va passer des disques en live sur The Word Radio, la radio de je te le donne en mille: The Word Magazine. Va écouter sur le site de la radio ou regarder les « live shows » sur la page Facebook parce que les animateurs et les invités sont vraiment super.

La série d’émissions qu’on va faire là-bas s’appelle Luikster, comme la chaîne de playlist qu’on mets en place autour de Luik Records avec la famille, et lors de chaque émission on va broder autour d’un thème, de manière très large, faire des liens pas forcément évidents mais c’est juste pour avoir un fil conducteur pour la programmation.

Pour cette première émission j’étais entouré d’Olivier Burlet, chef de Michigan Films, producteur de cinéma, réalisateur de films mais surtout encyclopédie de musique en marge et psychédélique et musique de films et tout. Et comme le lendemain c’était Noël, qu’on voulait t’accompagner durant cette dépression noëllique et t’aider à supporter les blagues racistes de la dinde de Noël, on est partis sur un subtil mélange des mots Psyché et Christmas: Psychristmas. Un show durant lequel on a passé de la musique triste mais belle mais psyché mais belle.

Tu peux retrouver la tracklist sur le site de la radio ou juste à la fin du post. Tu peux aussi aller liker / reposter l’émission sur Mixcloud. Et si t’as plutôt l’habitude de streamer ta musique sur Spotify, une playlist existe (par contre il manque des trucs, on passait des vinyles et tout n’est pas disponible sur Spotify), elle sera mise à jour après chaque émission alors abonne-toi:

Sinon, pour rester dans le thème podcast/radio, j’ai créé une chaine propre pour mon podcast « Avec des images » sur Radio Rectangle. Tu peux maintenant t’abonner directement ou ré-écouter les deux derniers épisodes avec ces liens: SoundcloudOvercastApple Podcast
La description et les infos du dernier épisode avec Corentin Lahaye des Brasseurs et Suiker Zuiker et Amer Lab (Liège) se trouve ici.

Pour tout le reste, je suis toujours dispo sur Twitter ou Instagram ou Facebook si tu veux discuter.

Joyeux Enfer.

C’était une blague avec Noël / No Hell / Enfer mais je suis sûr que tu l’avais.

Tracklist: The Word Radio. Luikster 001: Psychristmas

  1. Le Grand Magic Circus – Mon Grand-Père Il Est Facteur
  2. Le Grand Magic Circus – Le Grand Méchant Cochon
  3. The Godz – White Cat Heat
  4. Woods – The Hold
  5. Claude Delcloo – Africanasia
  6. Francis Bebey – Forest Nativity
  7. The Rebel – Life Is A Rehearsal
  8. David Byrne – The Sound Of Business
  9. Dirty Beaches – Displaced
  10. Brian Eno – The Big Ship
  11. Sun Araw – Heavy Deeds
  12. Mogwai – Superheroes of BMX
  13. Vincent Gallo – I Wrote This Song For The Girl Paris Hilton
  14. Hymie’s Basement – America Won
  15. Madvillain – Accordion
  16. Brihang – Klein Dagen
  17. Sun Ra & His Arkestra – Nuclear War
  18. Dr. John – Twilight Zone
  19. MCH band – Hobit
  20. Hailu Mergia &The Walias – Musicawi Silt
  21. Beirut – Bratislava
  22. Mammane Sani Et Son Orgue – Lamru
  23. Monolithe Noir – Horde
  24. Suuns – Arena
  25. Beak> – Yatton
  26. Zombie Zombie – Driving This Road Until Death Sets You Free
  27. Riz Ortolani (Canibal Holocaust OST) – Massacre of the Troupe
  28. Noir Boy Georges – Enfonce-toi dans la ville